Les lémuriens de Madagascar et de Mayotte

Les lémuriens font partie des animaux phares de la grande île de Madagascar. Il en est de même pour Mayotte. Le Maki figure parmi une variété de ces espèces qui sont endémiques pour ces deux îles.Pour Madagascar, il a même été choisi mascotte de leur équipe nationale de Rugby. A Madagascar, il existe bon nombre de sites et parcs touristiques qui protègent ces petits animaux presque en voie d’extinction du fait du braconnage souvent mené par les natifs.Sur la grande île, il existe environ une centaine de variétés de lémuriens, mais nombreux sont menacés à cause de la pratique des cultures sur brulis. En visitant tous les parcs, vous ferez sans doute connaissance de la plupart d’entre eux. Les plus fréquentés sont le parc zoologique de Tsimbazaza, situé dans la capitale d’Antananarivo, la réserve communautaired’Anja à Ambalavao, La réserve Lokobe à Nosy Be, la réserve du Palarium à Ankanin’ny Nofy, le fameux Andasibe, et bien d’autres encore. Ces parcs sont accessibles durant toute l’année, sauf en cas de phénomènes climatiques majeurs.

Quant à Mayotte, ils sont actuellement sous la préservation nationale sous la direction d’un département spécialisé. Vous y trouverez le fameux Maki de Mayotte, à savoir le type Eulemur fulvus ou encore le Drongo. Le terme lémurien signifie fantôme. Leur taille ne dépasse généralement pas 60 cm et sont très légers, entre 2 et 3 kg, ce qui leur permet de se déplacer facilement dans les bois. Ces petits animaux sauvages ont la particularité de réfléchir la lumière durant la nuit et poussent des cris insolites qui font quelques fois peur aux visiteurs nocturnes.Ils se nourrissent principalement de fruits, de feuilles et de fleurs. A la différence de Madagascar, les lémuriens de Mayotte vivent dans les forêts et certains mènent une vie à proximité des habitations humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *